Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 13:38

Ce qui est bizarre, c'est que dans un certain nombre de message que je veux bien reconnaitre comme positifs,

"L'amour" revient sans arrêt. Bien entendu, pas question de regarder la polygamie, et quant au désir, il n'apparait même pas. En somme, il y a comme une odeur de puritanisme à travers ces messages vu, vu et archi-vu.

C'est pas fini. On trouve également un grand nombre d'individus qui perçoivent la jalousie comme une valeur positive ! C'est comme si on disait qu'une lame empoisonnée pouvait renforcer un lien. Ajoutons à celà le plaisir de la violence, de la vengeance, et de la possession d'un autre individu qu'on tient à avoir à sa botte.

Faut-il rappeler qu'un grand nombre "d'amoureux" (on peut aussi parler "d'amoureuses"; la détresse humaine se moque des frontières de la discrimination, discrimination que la société humaine est aisément encline à soutenir, même sans le vouloir) sont très souvent, lors de ce genre de relations passionnels, les premiers à battre l'autre, à l'agresser moralement, à diminuer son existence, et d'une manière + générale, à la destruction de sa vie. La vie ne pouvant *jamais* se résumer à un coeur qui bat ou à une bonne santé.

Au passage, l'OMS reconnait 3 types de santé : la santé sociale, la santé mentale, la santé physique. L'idéal regroupe la combinaison des 3. Le délabrement de l'une de ces santés peut, indirectement, en anéantir un autre si ce n'est les deux qui restent.

L'essentiel dans une relation, n'est-ce pas de savoir avec qui on s'entend, et que ce degré d'entente peut grandement varier tout en étant constructif dans tous les cas ?

Il est possible d'avoir un ami que "l'on ne touche pas", des gens avec qui l'on ne s'attache pas trop, d'autres beaucoup. Du moment qu'il y a un respect des goûts très variés et des psychologies très différentes, pas besoin "d'amour" avec qui que ce soit.

Une aussi grande vantardise pour un amour platonique, n'est-ce pas exalter une passivité dans l'entretien des dites relations ?

Que les relations, nombreuses ou pas, et sentimentales, ou sexuelles, ou les deux, l'important n'est jamais l'utopie de "l'amour", mais un sincère respect à la psychologie et à la volonté humaine.

Comme toutes les utopies, à la première occasion où celle de "l'amour", l'utopie dégénère inéluctablement en dérapages en tous genre. Comme toutes les utopies, "l'amour" ne tient que très peu, voire jamais compte de la réalité de l'existence.

La réalité de l'existence humaine ne demande qu'à avoir les moyens de s'épanouir, pas à être enfermé dans une programmation sociale et sentimentale étouffante.

Je n'ai jamais honte d'apprécier l'aspect physique de quelqu'un, ou son esprit, ou même les deux quelque fois. Celà dépends grandement d'un individu à l'autre, et il en est de même pour moi. Il n'est pas non plus impossible de ne pas contacter tel ou telle. Dans le meilleur des cas, mieux vaut choisir les relations que l'on souhaite contacter.

C'est quand même éffrayant, de mettre quelqu'un, et être mis sur ce piedestal; on peut voir et être vu comme quelqu'un de "parfait". Combien de relations magnifique, "l'amour" détruit sans arrêt ? C'est vraiment valoriser l'isolement d'autrui comme soi-même. Aucune douleur morale n'est acceptable.

Je fais donc en effet parti de ceux qui déteste "l'amour", oppression de la liberté et du désir. Être prisonnier d'autrui n'est jamais justifiable, aussi difficile qu'il soit d'échapper à un tel destin.

En parlant "d'amour", on parle souvent de Cupidon. Qui parle de Cupidon parle de cupidité. Et ici, la cupidité consiste à s'approprier autrui.

Mille fois faire une distinction entre désir et compassion, que d'employer ce fourre-tout que je désigne entre " " dans le titre. Appelons les choses telles qu'elles sont au lieu de se fourvoyer à employer un mot biaisé qui désigne tout et son contraire.

Enfin, chaque esprit doit savoir être fort au lieu d'être toujours sentimental. Le sentimentalisme abusif tue quiconque le revendique comme mode de vie. Pareillement, l'insensibilité, je l'appelle également à disparaitre.

Je le dis toujours, un extrême amène à exister son extrême opposé.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Réflexion personnelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche