Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 19:27

Je suis allé voir Captain America il n'y a pas si longtemps. J'étais assez réservé au départ parce que j'ai vu ça et là sur le net que ce serait un peu un film "patriotique" ( qui vante les qualités d'un pays ?? Démonstration de l'orgeuil d'un pays ?? Je m'inquiète + du ressentis d'un mot et de sa pratique que de sa définition dans le vocabulaire ).

 

ATTENTION, CE QUI SUIS CONCERNE QUE LES PERSONNES QUI ONT EFFECTIVEMENT VU LE FILM ! Quiconque souhaite voir le film doit préserver sa curiosité et son envie de le découvrir doit impérativement cliquer sur "revenir en arrière", ou fermer la fenêtre d'exploration... et ne pas revenir sur cet article avant la fin de la turnée diffusion de ce film au cinéma, peut-être dans 2, 3 ou 4 semaines. Merci d'avoir lu cet avertissement.

 

 

 

Bien, pour en revenir à ma critique du film ( reposant sur mon opinion propre qui est subjectif, et peut donc diverger d'un autre individu ). Tout d'abord, j'entre acheter un ticket où j'ai eu la chance d'apprendre que les réductions étudiantes restent valides même en vacances, l'essentiel étant que la carte étudiant ne soit pas périmée. Par la suite on nous remet des lunettes 3D.

 

Dans la salle, j'ai eu la surprise de découvrir que la vision 3D fais une différence, les plans ( 1er plan, 2ème plan... ) sont mieux distingués et j'ai trouvé le film + immersif, même le sigle de la prod du film m'a donné l'impression que les étoiles me sortait des yeux pour aller se coller autour de la montagne.

 

Pour ce qui concerne le contenu du film, le scénario me parait déjà-vu : Les USA se joignent aux anglais et aux français pour vaincre les nazis qui risquent de conquérir le monde. Steve Rogers, homme ordinaire, souhaite s'engager pour participer à la chute de l'empire nazi.

 

J'ai apprécié de bout en bout le film, et pourtant, le contexte de la seconde guerre mondiale et de l'Occupation ne me branche pas particulièrement parce que je soupçonne ces périodes d'être un prétexte pour certains cinématographe de se refaire une fortune sur un contexte vu et revu. Or, je n'ai pas ressenti cet ennui quand je suis allé voir le film dont 95% du scénario se déroule dans ce contexte.

 

Tout d'abord, le film évite de se complaire à revendiquer l'usage de la force comme 1ère necessité. De ce fait, même si il y a effectivement de l'action, la guerre est une option que le film s'abstient de glorifier et d'encourager des attitudes belliqueuses. A aucun moment j'ai ressenti l'impression que le film valorisait la mort des soldats avec une certaine complaisance kamikaze et fataliste. Je n'ai pas eus l'impression que les soldats servaient de pion sur l'échiquier malgré les ordres de mission à exécuter.

 

Le film n'a pas négligé cependant l'aspect humain dans un maximum de nuances possibles. Par exemple, le film épingle quelque peu le sexisme et le racisme, sans sombrer dans une démarche moralisatrice. Même le personnage principal du film a quelques tares, et il a osé émettre envers sa collègue une remarque sexiste et en retour, Steve Rogers, pas encore Captain America, s'est fait remettre à sa place.

 

Tout au cours du film d'ailleurs, l'amalgame entre nazi et allemand est évité, car c'est bien le danger du nazisme qui est visé.

 

Vers la suite, Captain America parvient a rendre de nombreux services non seulement pour l'armée du pays dans laquelle il s'est engagé mais aussi envers les prisonniers qu'il libère tout en empêchant après de nombreuses difficultés à vaincre l'ennemi d'une organisation nazi. Dans le film d'ailleurs, au moment d'affronter son adversaire, ce dernier démontre que d'un être humain, il n'en avait plus la conscience et même plus l'apparence, et ne s'interessait qu'à obtenir toujours + de puissance. Il dit d'ailleurs brièvement et indirectement à Captain America que ce dernier n'est pas à l'abri de la cupidité du pouvoir.

 

Auparavant, le scientifique qui a aidé Captain America lui a expliqué que le traitement qu'il a reçu multiplie beaucoup de capacité physique, mais que ce traitement multipliait également les aspects du comportement humain, ce qui comprend à la fois un avantage chez une personne ayant une ou plusieurs qualités importantes, mais aussi un inconvénient grave si il s'agit d'un défaut extrêmement destructeur si l'être humain ne parvient pas à se canaliser. C'est d'ailleurs parce que Steve Rogers ( donc Captain America après son traitement ) a de nombreuses qualités qu'il a été choisis pour ce traitement. C'est aussi parce que ce traitement rendrait Captain America suffisament fort pour affronter le chef de l'organisation de l'Hydra qui s'est administrer lui-même ce traitement alors même qu'il n'en était qu'au stade expérimental. Chose surprenante, le chef de l'organisation hydra mourut en étant vaporisé puis transformé en colonne de lumière bleu pâle qui partit ensuite définitivement dans la voute céleste comme si l'adversaire de Captain America partait dans le néant. Il y a peut-être un message dans cette situation, mais j'ai été fasciné par cette mort très spéciale visuellement parlant,

 

Avant de mourir, Captain America fait la promesse de retrouver très vite cette femme avec qui une grande estime est partagée. Au fur et à mesure du film, Captain America aurait pu mourir dans la glace mais fut sauvé à tel point par son traitement qu'il fut d'une certaine manière cryogénisé. Ramené dans un hôpital décoré style année 50, Captain America se sent prisonnier et a eut la juste impression qu'on lui cachait beaucoup de choses. Il s'évade l'hôpital qui était en fait une cellule cachée dans une organisation de sécurité des Etats-Unis ( impossible pour moi de dire laquelle ). Captain America est ensuite rapidement encerclé et appréhendé dans la rue par les services de sécurité du batiment en question je crois. L'un des membres, probablement le chef de la sécurité, s'avance  vers Captain America et lui explique qu'une structure avait pour but d'abiliter lentement Captain America au 21ème siècle afin qu'il ne soit pas brusqué par les nouvelles réalités. Le chef de la sécurité avait aussi ajouté que le réveil de Captain America a eut lieu 70 ans plus tard.

 

C'est là que j'ai ressenti une angoisse similaire à ce que j'ai déjà dis sur la peur du temps qui passe. Et là, plusieurs choses reviennent douloureusement en tête. Malgré la victoire sur les nazis, Captain America n'a pourtant pas été  beaucoup récompensé humainement de ses efforts et les risques qu'il a prit : son meilleur ami est mort d'une grande chute, les alliés prisonniers qu'il a brièvement ne le reconnaitrait probablement pas. Quant à celle avec qui il souhaitait partager sa vie, elle est probablement trop vieille ou morte, on ne sait pas si elle a profité de la vie avec quelqu'un d'autre, ou si elle a engendrée une descendance longue ou courte. Il pourrait tenter de la revoir, mais voir un fantôme est dangereux pour le moral...

 

C'est en fait après la décongélation de Captain America que les questions les plus dures apparaissent :

 

- Que peut-on faire de sa vie quand quand il ne reste que les souvenirs comme ruines d'une vie manquée ?

- Que peut-on faire de sa vie quand l'on découvre avec horreur que l'on a rien vécu pendant longtemps ?

- Est-il possible de débuter une nouvelle vie à défaut d'avoir vécu celle que l'on a manqué ?

- Se sent-on capable d'apprendre de nouvelles choses quand les anciennes n'existent plus ou ont en grande partie disparue ?

- Existe-t-il une continuité sérieuse à la vie quand celle-ci a été suspendue pendant longtemps ?

 

Captain America n'a connu à son réveil que peur et tristesse, ou peut-être, pour tenter de résumer, la consternation. J'appréhende quelque peu de savoir quel sens nouveau sa vie peut-elle prendre et est-ce que cette option est viable.

 

Ce film ne méconnait pas les faiblesses des protagonistes, même celles du personnage principal ne sont pa ignorées. Je suis empoigné par la peur du temps qui passe et de ce que l'on perds.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche