Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 23:47

Contempler pour pouvoir réfléchir et regarder quelque chose de façon attentive ou lascive.

 

J'aime observer les choses pour mieux les comprendre, sans que quelqu'un me presse d'y arriver ( quand celà se produit, je n'y arrive jamais, et l'autre se substitue à ma capacité d'agir ).

 

Mon observation se porte sur la rose. Ainsi dessinée, et avec la musique douce-amère du piano, cette rose m'évoque les facettes et les étapes de la vie. J'hésiterai sur les deux idées ci-dessous :

 

Les pétales de roses s'enchevêtrent entre elles, telle des souvenirs et des épreuves de la vie. Il y a autant de pétales qu'il y a de moments vécus ou à venir.

 

A chaque pétale qui tombe, une page se tourne.

Faut-il y voir une limite à regarder en arrière ?

Il me semble avoir déjà envisagé les conséquences psychologiques d'un regard en arrière trop important. Je le redis, rien ne vaut la modération, quoique qu'il me soit difficile de respecter la règle, bien que je la connaisse.

L'oubli a ses propres vertus, n'en déplaise aux archarnés et aux intrusifs de la vérité. Tourner en rond sur des regrets rend inactif.

 

Les autres choses que je contemple, je le fais en cherchant un moyen de réparer ma sphère cognitive. Je pense que mon aspect psychologique est trop endommagé pour continuer, et que le seul rappel des principes n'aide pas à me détendre. Ce que j'ai évoquer dans mon article sur la détente, c'est un moyen partiel de me guérir. J'aimerai bien m'administrer mon propre traitement.

 

Dans les musiques que j'ai évoqué, il y a en effet l'instrumentalisation, mais pas de paroles. Si jamais on entend des voix, ce ne serait que pour des choeurs éventuellement. Mais pas de paroles. Pas de pensées imposées. Seul compte la musique mais pas la voix qui l'accompagne trop souvent ( la combinaison des deux donnent la chanson; la fête de la musique devrait s'appeler la fête de la chanson ).

 

Ne pas entendre la voix humaine m'aide à ne pas penser à ce que les autres peuvent penser. Même mes propres pensées ne sont pas émisent. L'occupation cérébrale quasi-permanente épuise, peu de gens le comprenne. Réfléchir trop souvent crée une anticipation intempestive et fait désespérer. Le contexte ne laisse souvent pas le choix. C'est ainsi que l'on se retrouve à ne pas profiter de ses vacances. Le mieux encore serait l'alternance entre la pensée et le vide de l'esprit.

 

Quand j'écoute les musiques dont j'ai parlé dans mon article sur la détente ( et bien sûr, n'hésitez jamais à visiter les suggestions ), je sens mon esprit se décharger de plusieurs petites inquiétudes. Seul compte le son. Ca fait du bien parfois d'entendre quelqu'un sans que celui-ci ne dise quoique ce soit, mais évoque la tranquilité de par son instrumentalité. Je pense toujours que ma sphère cognitive doit être reprogrammé pour étendre ma capacité à boserver les choses. Je me demande toujours sur les précautions à prendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Réflexion personnelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche