Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 17:04

1) La belle et le blaireau

 

C'est un blaireau. Il cherche à tout prix le bonheur comme il s'en vend partout à la télé et sur internet. Il oublia sa stupide quête, et s'en alla à la laverie.

 

Là, il croise une belle, mais ne lui dis pas "bonjour"; il essait de décrocher du bonheur, et son centre de désintox l'a mis sous une prescription de substitution ==> la sérénité.

 

C'est alors que la belle se leva et alla vers le blaireau. Elle le regardait intensément, tandis que le blaireau était désemparé. Elle dit de lui qu'il était gentil et intelligent, tandis qu'elle caressait le malheureux. Elle lui demanda 20 euros dont 5 en pièces pour être dépannée de la laverie.

 

Il les lui donna en même temps que son numéro. Elle lui pomis alors de le rembourser demain ainsi que de l'appeler. La belle remercia le blaireau avec beaucoup d'émotions feintes ( elle devrait être comédienne ).

 

Le lendemain, le blaireau repassa à la laverie pour son remboursement et espérait un câlin; la belle a été tellement tendre avec lui. Il attendit longtemps avant de reconnaitre qu'il s'est fait floué. Non seulement il n'allait pas avoir de petits bisous, mais en +, il s'paerçut trop tard que 20 euros pour dépanner la laverie, c'est beaucoup. Mais sa libido accaparait sa logique, et il n'a pas eut les moyens d'aperçevoir l'escroquerie bien montée.

 

Tout est bien qui finit bien, le blaireau fit un gros coup de blues, mais son centre de désintox redoubla cependant la prescription de sérénité ( il en faut une bonne dose pour assumer les catastrophes ).

 

Plus tard, il se maria avec un mec ( et pas n'importe qui hein, un bon et un beau surtout ). Ses parents ont réagit de la manière qu'il attendait; il était exclut du foyer familial. Etant devenu un riche actionnaire, ses parents ( devenus vieux, ruinés et ratatinés ) cherchaient un coup de pouce et ont rappelé leur fils. Celui-ci remercia ses ex-parents homophobes en les mettant dans une maison de retraite situé en village dortoir pour y mourir oubliés et maltraités en récompenses de l'exclusion que le blaireau a subi à cause de ses parents ( qui n'en étaient plus à partir du jour où ils ont exclu le fiston pour des motifs ignobles ). Ils reçurent également une injonction judiciaire de ne pas donner quelques contacts que ce soit.

 

2) La grincheuse et le soumis

 

C'est une grincheuse. Elle pinaillait sans arrêt sur des détails futiles et ne tolérait surtout pas la moindre erreur de son mari. Le hic, c'est qu'en se mariant, Monsieur a déjà commis une erreur.

 

Un jour, il invita sa copine a se cuiter. Le lendemain, elle était divorcée, et son ex-mec a déjà fais ses valises et emporté le canapé. Ca aurait pu être pire, il aurait très bien pu prendre le lit à la place.

 

La grincheuse a préféré ne rien comprendre aux raisons du départ de son mec, et réitéra ses "exploits" avec une autre victime malheureuse. Ce dernière était un mec déséspéré qui n'avait trouvé personne avec qui sortir, et dû se contenter de la grincheuse. La nouvelle victime se disait "Faut de mieux, on fait avec ce que l'on peut". Conclusion infernale : la grincheuse eut des enfants avec lui. Mieux vaut imaginer l'enfer des petits plutôt que de tout raconter. Le pire, c'est que les parents de chacun étaient heureux du résultat; il ne voyait que le *bonheur* et la quantité familiale livrée avec, seul compte l'imge toute faite de la famille.

 

3) La maladroite et la naïf

 

La maladroite avait commis un impair, comme l'a fait la belle; elle avait envoyé de faux signaux au mec.

 

Lorsque celui-ci se lança, il tenta de prendre celle qu'il voulait comme copine autouur de ses bras. Elle dit simplement vouloir "être amis" avec lui. Elle se défendit tandi qu'il voulait insister. Elle lui dit alors "Mais arrête !".

 

Soudain, une interpellation de la conscience eut lieu dans sa tête : ses bras tombèrent. Il comprit avec consternation qu'elle ne voulait pas de lui.  Il partit le + vite possible, mais cria envers la maladroite, "si tu ne veux pas d'un mec, ne te montre pas aussi accueillante au lieu de donner de faux espoirs".

 

Depuis ce jour, le naïf devint prudent, et rejeta par le silence tous gestes et paroles"un peu trop attentionné à son égard", n'acceptant que les gestes et les paroles de courtoisie. Les rares fois où il devait cotoyer la maladroite, ce n'était que pour des raison "utiles"( lesquels devenaient de + en + rares ) et rien de +. Plus tard, et peu importe les tentatives de communication de la maladroite, les communications cessèrent définitivement, avec beaucoup de froideur, mais aucune violence que ce soit, ni action judiciaire. La maladroite devint une inconnue aux yeux de l'ex-naïf.

 

Lorsqu'il reçut une lettre d'une personne qu'il ne connaissait pas, il déchira et jeta la lettre sans la lire, présumant un courrier invasif. La maladroite voulait du naïf, et l'attendait à un lieu respectable bien fréquenté et à une heure précise, mais le naïf était passé à autre depuis longtemps. La maladroite constata que celui qu'elle considérait peut-être encore comme un naïf ne venait pas.

 

Elle se tracassa quelque peu de savoir pourquoi il n'était pas venu ( Pas de réception du courrier ? Déjà une autre copine, ou peut-être un copain ? Volonté de poser un lapin ? Oubli ? ), tandis que l'ex-naïf ( devenu "sans illusion" ) ne savait pas de son côté ce que contenait le courrier; il était nullement curieux, et n'avait que faire des sollicitations non-désirées.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Ire et moquerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche