Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 00:30

Je ne vous l'ai probablement pas dis, mais j'ai un très nette penchant pour la science fiction ( d'où la catégorie dans laquelle je rédige cet article ). La science c'est, à mes yeux, le moyen de rêver, d'émettre une hypothèse, un doute, ainsi qu'une suggestion sur la direction à prendre pour la science, et parfois une encouragement vers les études scientifiques.

 

On peut parler par exemple des très complet Stargate et dérivés, je n'ose pas imaginer les recherches et les références scientifiques que les réalisateurs ont dû commander, car les raisonnement, même hypothétiques pour certains, font preuve d'une grande qualité logique. Il serait très dur pour moi de citer des exemples, j'ai moi-même facilement tendance à céder à l'aspect fantastique, plutôt qu'aux espoirs suscités de ces démonstrations intellectuelles. L'autre surprise, c'est que, plutôt que de se prendre au sérieux dans l'intellectualisme, Stargate ose la satyre et l'humour sans donner dans le graveleux et la maltraitance de l'oeuvre.

 

Il est plus facile de se concentrer sur un jeu video car il est plus facile de prendre son temps pour considérer certains aspects de la science fiction, et parfois, des références scientifiques attestés, mise en pratique sont évoqués ( physique des particules, physique quantique, vitesse de la lumière... ). Je peux vous mentionner quelques titres : UFO, X-com, Deuteros, Millenium, B.A.T...

 

La seule chose qui me fait poser un doute, c'est parfois la tournure fataliste que prenne les oeuvres de science-fiction; comment ne pas soupçonner par moment la tentative d'une secte de chercher à manipuler les esprits ? Comment les scientifiques peuvent-ils sérieusement parler de "millions" "milliards" d'années ? C'est une chose de donner un nombre d'années, mais l'absence de raisonnement scientifique abordable et concis laisse là encore une place au doute : il me parait honnête d'affirmer l'âge de quelqu'un à partir de l'acte de naissance, il parait fort présomptueux de donner un âge à la Terre. Et denière chose, qu'est-ce qui peut permettre de croire que le raisonnement, si il est exposé, est une donnée sérieuse, non une opaque démonstration manipulatrice ?

 

Parenthèse mise à part, il y a aussi au moins une oeuvre d'ampleur que je me dois de citer côté littérature : La Grande Porte ( titre d'origine : Gateway ). Frederik Pohl a dégagé dans son oeuvre une véritable réflexion sur les nombreuses directions du devenir que peut emprunter l'être humain. Outre l'eventualité qui laisse à rêver sur la vie ailleurs que sur terre, il y effectue une très créative transposition autobiographique partielle : dans le livre, le personnage a travaillé dans une mine alimentaire avant de s'engager pour devenir prospecteur de l'espace au service de la Grande Porte, multinationale crée avec les fonds de chaque pays membre de l'ONU. Dans la vie, Frederik Pohl a été effectivement un mineur de charbon. L'oeuvre de Frédérik Pohl fut d'ailleurs développé en jeu d'aventure très bien adaptés pour les besoins du jeu : si le livre nomme un personnage précis, dans le jeu video, le personnage a seulement un matricule mais pas de nom afin d'augmenter l'immersion du joueur dans l'esprit des concepteurs du jeu et de l'auteur du livre qui en est à l'origine.

 

Il y a probablement tout un tas d'oeuvre de science fiction, quelque soit le support qui m'échappe. Toutefois, vous remarquerez que je n'indique ici aucun succès commercial, car je reproche aux succès commerciaux archi-vu d'être tellement cité et recité qu'ils sont devenus des lieux communs; on connait leurs noms, mais la magie n'opèrent plus, et les-dites oeuvres patissent souvent d'un manichéisme qui, comme toutes choses figés ( mal / bien, gentille rébellion/fédération contre méchant empire/dictature... ), s'accomodent très mal du passage du temps, et finissent par être trop étriqués pour être réellement d'un grand intérêt, seuls les scènes d'actions pourraient en valoir la peine. Se vautrer dans les antagonismes primaires, voilà ce que je reproche à ces oeuvres qui n'appelle pas tant que ça à réfléchir pour le cinéphile.

 

Je passe peut-être à côté de d'autre oeuvres contemporaines de science fictions, et je serais ravi d'essayer de les regarder, si je me sens disponible.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche