Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 01:13

Le temps qui passe fait peur. Il rappelle durement que les choses ont une durée. On s'aperçoit parfois qu'à cause du temps, beaucoup de temps a passé quand on revoit les souvenirs déjà lointains.

 

Parfois, le souvenir lointain peut faire mal, parce qu'il signifie qu'entre le passé et le présent, il n'y a rien, sinon un vide parfois amèrement comblé. Voir le changement fait peur, peut-être s'agit-il d'un doute quant à savoir si vous avez bien profité d'un moment agréable qui n'a plus été renouvelé, ou s'agit-il d'un moment difficile de la vie qui n'a pas pu être correctement affronté par manque de moyens, qu'ils soient moraux ou matériels.

 

A mesure que l'âge du souvenir ( comme un souvenir d'enfance ) s'éloigne de votre âge actuel, le risque de souffrir du manque d'épanouïssement guette, il n'est pas recommandé de trop se souvenirs de ces moments passés car ce serait cultivé une nostalgie qui peut vite tourner à un passéisme psychologiquement dangereux.

 

Parfois, quand on revoit quelque chose ou quelqu'un qui rappelle ce que l'on est plus ou que l'on aurait aimé être, plus grand encore peut devenir le regret. La question suivante est alors délicate à répondre : Aurait-on pu faire mieux si on y avait pensé avant ? Aurait-on pu avoir les moyens d'y arriver ? On peut parler d'exemple ici comme le choix de vie.

 

( J'ajoute que je n'aime pas préciser d'exemple, j'ai l'impression d'imposer à quelqu'un une vision alors que je tâche de faire au mieux de ne point effectuer de conversion )

 

Il s'agit d'une forme d'idéal de vie qui est difficile à atteindre. Peut-être qu'en y pensant trop, on investirait une quantité excessive d'énergie à la réflexion ou à la conversation par rapport à l'action qui reste nécessaire. Pour équilibrer la situation, agir sans trop réfléchir est également une situation qui a son lot de déception. L'équilibre entre action et réflexion est souvent difficile à atteindre.

 

Que ce soit l'un ou l'autre, mieux vaut encore que la situation se fasse paisiblement; quoi de plus difficile que d'agir ou de réfléchir sans maitrise d'émotions qui peuvent facilement devenir des dérapages dangereux, même le cynisme, peu importe la logique qu'emploi l'individu, demeure une recherche de conflit, qu'il soit envers autrui comme envers soi-même. Parfois, il est inutile de se tracasser et mieux vaut donc ne rien faire; c'est d'ailleurs ce qui caractérise le repos, le congé, les vacances...

 

Contre le temps qui passe, une théorie simple : ne pas compter le temps, qu'il s'agisse de l'âge, des meilleurs souvenirs. le fossé entre son âge et l'âge de son souvenir ou la situation vécue et agréable. Faire l'inverse n'est que recherche de regrets qui peuvent finir par nuire à l'acceptation de soi dans le temps, et à terme, c'est la peur de la mort qui est cultivée, et la tristesse qui finit par être récoltée. Il est difficile, je le conçois, d'avoir le plus de libertés possibles contre les peurs les plus angoissantes. Cultiver un calme philosophique se cherche.

 

Curieusement, malgré cette réflexion, je crois toujours à la remontée dans le temps, et rectifier mes erreurs que j'ai commis, ou mieux affronter les situations auxquels je n'ai pas su répondre de façon appropriée. La peur de mes conséquences me guide, peut-être à tords. Et pourtant, la peur est parfois le carburant de la prudence, sinon de la méfiance.Un monde sans peur est imprudent. Et comme quelques fins d'articles, j'inscris instinctivement un éventuel autre sujet, et là, c'est la peur.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Réflexion personnelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche