Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:10

Et pourquoi ? Parce qu'elle met à l'honneur des personnes dont le talent est prouvé avant le début de l'émission.

 

Même le concept séduit. 4 membres du jury ignore la personne qui passe sur scène. Ils n'entendent que la voix et ne savent rien d'autre; ils ne découvriront que + tard qui c'est.

 

L'intérêt de ce procédé, c'est que le jury est tenu d'ignorer la personne des artistes qu'ils entendent, ce qui rend l'opinion du jury d'autant + impartial qu'elle est égal pour tous les artistes. Si le jury savait qu'un tel est issu des milieux "populaires" ( ce terme veut dire tout et son contraire, mais pour l'instant, on parle de la précarité ), a un cancer, une maladie incurable, a eu une enfance détruite, est tout triste et malheureux, etc... Automatiquement, c'est une "qualité" qui favorisera inéluctablement le candidat. A coup sûr, le piston et les relations d'influences posent problèmes, mais le dogme de "l'histoire social" biaise lui aussi le jugement, et n'est pas non plus défendable.

 

Le concept assure donc une égalité sérieuse entre les candidats, par conséquent, le jury s'est montré sévère quelque fois, mais impartial, aucun favoritisme selon le milieux social n'a été pratiqué, un bon point selon moi.

 

Passons à l'expérience des candidats. On déplore dans les médias que les artistes sont des professionnels. Celà étant dis, diverses émissions de télé-cochet pour débutant genre star'ac ( j'ai accroché à la 2ème saison mais pas aux autres ) ont mis en lumières plusieurs débutants dans le but d'en faire un métier à part et pour certains, la carrière ne décolle pas.

 

Et maintenant qu'il y a the voice, on ose se plaindre qu'il y a des pros. Mais si on écoute toujours le public, on fais sortir de l'ombre plusieurs personnes qui deviennent en effet professionnel. Mais si la carrière ne suit pas, et que l'on persiste à chercher de nouveaux débutants en mal de gloire, c'est les carrières stagnantes que le public ( et les médias qui vont en leur sens ) revendique. Or, l'activité d'artiste doit suivre, l'éphémère est probablement un bon coup de pub, mais un coup de pub est bien trop court et souvent trop caricaturale pour lancer durablement sur la réussite. Trop caricaturale, parce que l'image créé ne permet pas d'en sortir et de s'affirmer sérieusement comme artiste.

 

Il ne me parait pas injuste que The Voice préfère des personnes dont le talent est avéré afin de le finaliser plutôt que de chercher à tout prix de nouveaux apprentis dont la carrière dépends du télé-cochet ( ou s'arrête à la fin de ce dernier ). The Voice a bien fait d'insister sur la continuité des talents bien établis et chercher à les plutôt que de former de nouveaux talents souvent éphémère et dont l'occupation phare n'était pas artiste.

 

J'admets ignorer les difficultés que celà implique, mais comme bon nombre de gens, j'ai moi-même peur du risque.

 

Je suis satisfait du gagnant de The Voice ( dont je ne me rappelle pas le nom ). Toutefois, je me suis parfois ennuyé des duels et des groupes. C'est surtout les castings que j'ai regardé. Peut-être ais-je eut de l'inquiétude pour "l'après élimination" des candidats recalés.

 

L'idéal peut-être, afin d'éviter le sentiment d'injustice lié à l'élimination, serait que les candidats recalés puissent avoir peut-être un coup de pouce du choix des candidats recalés pour essayer de voir si leur talent peut réussir indépendamment de la télévision ( et donc tester la solidité des candidats hors antenne ).

 

Ce coup de pouce pourrait être :

 

- L'écriture d'une chanson pour un autre artiste qui n'est pas passé à l'antenne. Cet artiste toujours inconnu bénéficierait des lumières de l'ex-candidat, et l'ex-candidat peut-être crédité du sérieux de son talent par l'artiste inconnu.

 

- Le montage d'un groupe collaboratif. Le groupe devra essayer de se mettre d'accord sur un choix, et être le + collégial possible dans ses décisions et ses choix, tout en évitant le piège de la tegiversation.

 

- L'organisation d'une tournée en France, en faisant attention que les tournés des candidats recalés ne se retrouvent pas, afin d'éviter une surcharge de tournée d'ex-candidats sur un même lieu donné ( 2 concerts avec des dates différentes à Bouly-les-Mines avec 1 ex-candidat pour chaque risquerait de lasser les habitants ).

 

- Le retour à son occupation d'origine, quelle qu'elle soit.

 

TF1 userait d'au moins une tentative de proposition compensatrice envers l'ex-candidat, si possible. L'ex-candidat n'est pas tenu d'accepter, TF1 ne doit pas forcer et ne pas mettre de pression. Si TF1 n'a pas de 2ème idée, il resterait dans ce cas le tact et la diplomatie que TF1 n'a rien à proposer ( les possibilités d'échec doivent toujours être envisagées tout en évitant de tomber dans le piège du fatalisme ).

 

J'ai puisé l'inspiration de cette idée dans le cas de Chimène Badi. Tandis qu'elle n'était pas selectionnée pour la finale, Valéry Zeitoun ( orthographe du nom à vérifier ) lui a donné une chance, et elle a percée.

 

L'histoire de Chimène Badi est d'un niveau semblable à une fable de la Fontaine, et la morale à l'histoire est simple à déduire mais pas toujours possible à réaliser : L'essentiel n'est pas d'être premier, mais de réussir. Etre numéro 1 donne une victoire étincelante sans être un gage de continuité et de qualité. L'excès d'orgueil n'est donc pas necéssaire pour aboutir.

 

Merci pour votre lecture.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Observation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche