Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 18:49

Des êtres surprenants.

Arrivé au-dessus des nuages, il y avait des habitations autour des troncs d'arbres (qui montaient encore, car les branches et les feuilles n'étaient pas visibles) sans toucher ces derniers. Il n'y avait que les habitations qui étaient jointent entre elles. Des habitants entièrement fait de bois étaient sortis voir cet étrange objet volant qui servait aux aventuriers pour se déplacer. Stabilisés à une certaine altitude, Grunlek accéléra la manoeuvre en lançant son bras mécanique vers un bord, amenant le dirigeable vers une rambarde où le dirigeable pourrait être amarré.

 

Tous le groupe était sommé de participer à l'épreuve, ce qui laisserait le dirigeable sans surveillance. Malin, Mani employa son double pour surveiller le dirigeable et s'assurer qu'il n'arrive rien, et dans le même temps, tous le groupe ne se déroberait pas de son engagement aux épreuves des nuages.

 

Les autres membres du groupe pourraient également invoquer leur créatures pour la surveillance, mais elle manquerait de discrétion et d'efficacité.

 

Le groupe marchait sans pouvoir aborder les habitants, peu habitués à ce que des étrangers viennent d'en bas, dont la réputation de dominateurs et destructeurs impitoyables empêchait les habitants de montrer ne serait-ce qu'une esquisse de confiance envers les nouveaux venus.

 

Une voix androgyne et paisible sans corps dit aux aventuriers : "Vous nous avez fait l'honneur d'accepter nos épreuves. Plusieurs branches vont s'allonger et toucher vos têtes. Nous avons besoin de parler. Nous parlerons avec vous, et la vitesse de la pensée va + vite que la parole."

 

Des branches touchaient 5 côtés de la tête de chaque aventuriers; front, arrière, tempes, dessus du crâne. Théo enleva son casque après hésitation.

 

La discussion avec les plantes insinuait un peu de panique chez les aventuriers, mais quelques moments + tard, la confiance était installée. La discussion entre les aventuriers et l'entité qui défends les habitants des nuages comme les arbres et les 2 gros arbres développait une amabilité envers les aventuriers. Ils étaient honnêtes chaque fois que celà leur était faisable, sans aucune mauvaise foi.

 

L'entité manifestait un désaccord. Jamais Igarél changerait de monde. Celui des aventuriers est trop dangereux, et la configuration de la zone naturelle ne lui permettait pas de garantir que le changement pour un tout autre monde serait commode. Quant aux 9 dictatures, aucune ne pouvaient ni ne voulaient gêner l'espace de préservation. Mais l'entité des nuages accepta d'aider les aventuriers à assagir le monde, même si celà comprenait la patience d'attendre le décès des autocrates.

 

Bob, pour au moins montrer sa bonne volonté, tentait de passer un pacte avec l'entité; Bob délimiterait une zone de protection par l'enfer de l'espace naturel. Si un jour, l'espace naturel spécial venait à être menacé, l'entité comme le gardien pourrait le déclencher. Le feu domestique et conditionné ne pourrait pas détruire l'espace naturel. L'entité accepta l'offre avec une certaine mesure, trouvant une mesure de sagesse dans la proposition de Bob; l'espace naturel spécial, n'appréciant pas tellement les humains et apparentés, s'en servirait. Ce serait un atout de protection supplémentaire. L'entité avisa les aventuriers de ne pas essayer de renverser le pouvoir situé à Corecef, même indirectement. Dans l'esprit des aventuriers, l'entité montra le pouvoir du vide, comment s'en protéger sur une grande zone, et des formules de compréhension. Les scientifiques magiciens d'Eltar ont apprécié de les connaitre.

 

Les aventuriers repartirent vers leur dirigeable, intact. Théo fut étonné d'apercevoir son épée hors de la marmite; l'entité avait téléporté son épée afin que Théo puisse la récupérer. Sans voir les habitants des nuages, il régnait une atmosphère apaisée. Après avoir repris les commandes, les aventuriers atterrirent près du cercle des longs arbres, et le dirigeable fut démonté, mais pas la marmite qui pourrait servir de bombe. Bob demanda à Fendelle de tracer un long demi-cercle du côté droit autour de la forêt, et à Théo d'en faire de même le long du côté gauche. Le duo se mit à la tâche. Fendelle aimait aider Bob; un rituel des enfers, pour faire souffrir la cupidité, lui faisait plaisir. Théo trouvait le travail chiant, mais il était content d'avoir retrouvé son épée.

 

Le cercle autour de la forêt enfin terminé, Bob dessina un pentagramme sur le sol, puis exécuta le rituel. Même si les traces dans le sol étaient effacées, le rituel resterait intact, et il n'obéira qu'à l'entité comme au gardien.

 

Les aventuriers décidèrent de ne pas aller à Corecef. Eltar ne pourrait pas s'y opposer (renverser un pouvoir étatique ou même juste le diminuer est une mission facultative) et l'entité gardien avait avisé les aventuriers en ce sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche