Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 21:54

Fendelle, douce rêveuse d'un côté et maitresse des ténèbres de l'autre, voulait jouer avec Degolas. Elle pronostiquait que c'était un pervers sexuel qui ne pense qu'au cul, et pour s'occuper de lui, elle serait mieux placée que Bob (qui s'est pourtant déjà illustré en orateur merveilleusement menaçant). Fendelle avait envie d'exciter Degolas puis de le décevoir. Elle a alors changé de tenue de travail, et demanda au groupe d'être moins esthétique qu'elle; espérant être convoquée pour des "heures sup'".

 

Ce soir là, Fendelle était demandée de rester jusqu'à 1 heure après la fin de son travail. Bob nouait une connexion mentale, tandis que Laurène permit au groupe de voir et entendre les mêmes choses que Fendelle, notamment la discussion suivante :

 

- Fendelle : [Voix attentionnée] Vous vouliez me voir ?? :)

 

- Degolas : [Retenu] Oui... Voilà... Je trouve que vous travailler très bien. Et d'ailleurs, je vous trouve très belle, aujourd'hui.

 

- Fendelle : [Souriante] C'est vraiment très gentil de votre part.

 

- Degolas : Je me disais... Vous pourriez vous faire bien + d'argent.

 

- Fendelle : C'est vrai que j'ai du mal à payer mes factures. Je suis souvent juste à la fin du mois...

 

- Degolas : Alors je crois que nous pouvons nous arranger... J'aimerais vous présenter à des amis à moi.

 

- Fendelle : Lesquels ?

 

- Degolas : Des gens sérieux qui ont un bon travail, certains mariés. Je pense qu'ils apprécieraient de discuter avec vous, et de parler de notre entreprise...

 

- Fendelle : Ou encore de ce qui passe à l'imprimerie après la fermeture ?

 

- Degolas : Quel est le rapport ? Je ne comprends pas.

 

- Fendelle : Je veux bien aider pour fabriquer de la fausse monnaie.

 

- Degolas : Hein ? Ahh, c'était pas de ça dont je voulais parler.

 

- Fendelle : Je l'ai décidé. Je connais votre vilain secret, et les pros de la finance seraient furieux s'ils apprenaient ce qu'il se passait.

- Degolas : Ahhh, euh... Mais... Vous ne savez pas à qui vous avez à faire !

 

- Fendelle : Tu imprimes de la fausse monnaie. Tes amis sont tes fournisseurs, et ensemble, vous vous occupez de faire des reproductions idéalement exactes. Tu n'as pas été discret pour cacher tes activités. Je sais pour ton traffique.

 

- Degolas : Attends, que...

 

- Fendelle : [Sortant Amphore, sa masse d'arme] J'ai les moyens de te faire connaitre l'enfer de la douleur. Ta seule option est de m'écouter. [Par contact mentale, Fendelle fit savoir aux aventuriers d'entrer. Les aventuriers se répartirent de façon à empêcher Degolas de fuir]

 

- Degolas : [Ayant un regard très inquiet]

 

- Fendelle : Tu viens juste de t'aperçevoir que j'ai des gardes que je commande. Je vais te faire une offre que tu ne pourras pas refuser. Tu continues ta petite vie. On se tait sur ton traffic. Nous voulons un peu de ta fausse monnaie, et afin que tu ne sois pas trop ruiné par ma demande, mon groupe collaborera pour agrandir ton commerce. Comme ça, tu verses notre commission, et comme ton commerce clandestin prospère, tu ne pourras te sentir de refuser notre part.

 

Après, tu peux chercher à te débarrasser de nous. Tu ne pourras pas, parce que si tu le fais et que tu réussis, ta part va à nouveau se réduire à ce que tu gagnais avant. Et aux yeux de tes collaborateurs, ils en déduiraient que tu n'es bon qu'à stagner et à toujours refaire la même chose sans progresser. Si ton commerce régresse à nouveau à notre départ, et si tes amis ne sont pas bêtes, ils en concluraient également que tu t'es enrichis sans leur verser une + grande part des bénéfices. Ensuite, ils se méfieraient de toi en pensant que tu les as largués. Il est très facile de se faire des ennemis.

 

Acceptes, et on ne sera pas ingrat. Acceptes pour nous mentir ou nous faire un coup dans le dos, et tu souffriras. Si tu refuses, la même chose se produira. Ta réponse ?

 

- Degolas : [Après une assez longue hésitation] J'accepte...

 

- Fendelle : Tu as pris la bonne décision. Tu ne seras pas déçu. Tâches de ne pas me mettre en colère. Bisous."

 

Degolas était hébété. Mani doutait de sa parole, songeant qu'il puisse se rebeller et envoyer un assassin ou faire venir des renforts. Il laissa un double en surveillance pour écouter, voir, et suivre Degolas, où qu'il aille.

 

Les aventuriers partirent se coucher. Mani fit un rêve terriblement réel. Il rêvait qu'il voyait Degolas préparer des choses sans chercher à partir. Plusieurs renforts en + était arrivés pour lui. Il semblait préparer de quoi accueillir les aventuriers. Quand les aventuriers furent tous bien réveillés le jour suivant, Mani prévenait le groupe que Degolas a prévu de manquer à sa parole.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche