Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 12:00

La discrétion n'est pas toujours absolue.

Après s'être généreusement servit en fausse monnaie pour la charrette, le groupe repartit vers une des montagnes de Onominaeh. L'une d'elle s'appelait "Avenir" (certains membres du groupe se gaussaient de ce choix de mot naïf tant Onominaeh ne pense qu'au fric en guise d'avenir). Là bas, le groupe achetait un max de minerai jaune pour l'accumulation d'énergie.

 

Les aventuriers retournèrent à Sanssou. Il y a affrétèrent un bateau dont la mission serait de transporter le chargement jusqu'à Ezage, et à son tour, Ezage ferait transporter (avec son armée) le minerai jaune pour Eltar. Oui, ils auraient pu faire transporter le minerai jaune vers Uditer directement, mais le groupe n'avait pas confiance dans cette société escroc qu'est Onominaeh. Les aventuriers craignaient également qu'une cargaison trop longtemps en mer finirait par tenter les marins.

 

Le groupe se remit en route pour le sud d'Onominaeh en évitant au maximum ce qui est urbanisation : ils ont quand même participé à la diffusion de la fausse monnaie, et il peut arriver que la police prête attention aux paroles d'un criminel qui en dénonce d'autres.

 

Les aventuriers entendaient un contact, et c'était Jahel qui leur parlait. L'empereur voulait que les aventuriers aillent à Batul trouver des renseignements sur une arme épouvantable que Talebal serait en train de concevoir. Les renseignements permettrait de quoi fabriquer des moyens de prévenir et/ou guérir des effets de cette arme dont ils ignorent encore le fonctionnement, et qui seraient les personnes visées. Les aventuriers reprirent la route.

 

En continuant vers la côte sud d'Onominaeh, Aymar aperçu un oiseau dans le ciel. Aïe... Aymar, roublard, et souvent voleuse parano, voyait en cet inoffensif oiseau une menace; peut-être transportait-il un message à propos d'aventurier ? Elle supplia Shin de tirer une flèche pour abattre le piaf. Mais Shin manqua cette cible trop mouvante. Théo fit claquer le fouet pour hâter davantage les chevaux.

 

Pas loin des plages où arrivaient les aventuriers, ils avaient la confirmation qu'il y avait du monde qui les attendaient; Samaya était partie en éclaireuse, pour aller vérifier.

 

Théo suggérait de foncer comme des bourrins. Sans perdre de temps à discuter de cette option, Aymar pensait qu'il fallait trouver un endroit où il y aurait le moins de garde. Mani s'empressa d'ajouter qu'agir de nuit serait le mieux, et qu'au lieu de trop se risquer à être vu, ce serait les torches des gardes qui aideraient un minimum à se repérer.

 

Le double de Mani chevaucherait Brazier, suivi de Lumière, le cheval de Théo. Ensemble ils iraient mettre un foutoir monstre pour distraire une partie des gardes, et les mener vers la forêt en les distançant. C'est ce qui se passa. Le clône de Mani montrait mine de rien une part extravertie cachée de Mani. Le clône montra ses fesses aux gardes; certains étaient excités, d'autres franchement énervés de cet exhibitonnisme indécent. "Je vous chie dessus !", hurlait le clône. Brazier et Lumière pondèrent une merde de feu, ce qui ne manqua pas de faire chier tous les gardes. Une partie importante d'entre eux coursèrent Mani et les 2 chevaux.

 

Discrètement, le groupe amenait la charrette à la plage pour en refaire un bateau. Les aventuriers préféraient ramer pour la discrétion : Grunlek avec sa main d'acier/pierre, Théo avec le pommeau de son épée, Bob avec son bateau magique, Shin avec son arc. Ca avançait très peu. Les filles aidaient en se servant de leurs armes ou de leurs mains, fournissant à peine davantage d'accélération. Le bateau avançait encore trop péniblement.

 

Seul restait Mani, allongé à l'arrière du bateau, qui pensait que tout allait pour le mieux. Il ne réussit pas à se reposer à cause de la tension ambiante du manque de vitesse du bateau. Ses machettes étaient alors tenu par ses nattes. Celles-ci allèrent dans l'eau. Ensuite, sous l'eau, les nattes tournaient avec les machettes en guise d'hélice. Le bateau avançait ainsi beaucoup + vite grâce à Mani, cependant fixé d'un regard coléreux par le groupe qui avait marné pour rien : il aurait pas pu faire ses trucs avant ??

 

Assez loin des côtes, loin du regard des gardes, le groupe était enfin tranquille. Le baton de Bob était fixé au bateau, et pour faire une voile, la robe de Bob serait idéal. Le manque de vêtements de Bob a ensuite été compensé par la technique des pingouins; se serrer les uns les autres pour se maintenir au chaud. Durant la nuit, Samaya, Fendelle et Grunlek se sont relevés pour naviguer l'embarcation.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche