Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 12:00

La prudence commande de ne pas trop faire confiance aux humains.

L'une des créatures s'approchait. Peut-être le chef ou sous-chef. C'est impossible à dire; l'apparence des semi-humanoïdes pouvait varier, mais aucun signe ne pouvait dire qui était le chef. L'espèce fonctionnait peut-être en parfaite osmose entre les individus qui la composait, comme une unification d'insectes.

 

Le demi-humanoïde présumé comme chef disait son ras-le-bol des humains de Pérachède, qui ont à la fois tout fait et rien fait pour détruire l'île. Les demi-humanoïdes espéraient que l'île leur appartiendrait pour la régénérer de son dessèchement.

 

Fendelle n'essaya surtout pas d'avancer le discours cynique et hypocrite des "innocents"; ce qui est "innocent" peut facilement être coupable de n'avoir rien fait pour que les choses soient meilleurs, comme la moyenne de l'humanité de ce monde (n'y a-t-il donc que les 9 îles qui le composent, et rien d'autre ?). Et parfois, ce sont des "innocents" qui poussent des dictateurs à monter au pouvoir.

 

Fendelle disait aux créatures que l'espèce humaine restant encore sur l'île connaitrait la fin de ses jours d'une manière ou d'une autre : mourant sur place sans continuité, ou partir vivre (parasiter) ailleurs. Quand l'espèce humaine restante sera trop diminuée en nombre, les semi-humanoïdes pourront unilatéralement s'installer sans que la minorité d'espèce humaine restante puisse faire quoi que ce soit, et certainement pas les chasser.

 

Indirectement, les semi-humanoïdes aurait à se comporter en quelque sorte comme des humains, mais uniquement envers ces derniers avec une fois encore 2 choix pour contraindre les derniers éléments de l'espèce humaine dilettante :

 

- Cohabiter et travailler avec les semi-humanoïdes

- Être expulsés du territoire

 

Le reste du temps, les semi-humanoïdes pourraient se permettre d'être juste envers les autres espèces comme envers la terre qu'ils tiennent à guérir. Légèrement séduite mais pas totalement convaincue, la créature en chef appréciait l'idée de Fendelle. Fendelle disait que sur l'île, à part les semi-humanoïdes, les aventuriers n'avaient rencontré aucun humains (ni des assimilés comme tel, comme les demi-orcs, les elfs...).

 

Celà était un signe pour les demi-humanoïdes. Un tantinet flatteuse, Fendelle disait à la créature que le ou les groupes qui les ont attaqués ont donnés bien du fil à retordre avec leur technique d'attaque invisible (ne se dissipe pas après attaque/contre-attaque/défense). Déterminé mais patient, le semi-humanoïde en déduisait que son espèce pourrait s'installer sur la terre en rencontrant peu d'opposition si ce n'est celle venant du palais de Murlar.

L'autorité est dépendante de la force quand le respect sincère n'est pas à ses côtés.

Murlar comme son armée n'a aucun réel talent pour vaincre une menace, même minime.

 

Chaque empire est en réalité rarement soutenu par son peuple. Malgré une alliance officielle et précaire entre les 9 empires, ils ne se soutiennent farouchement entre eux que par crainte que quelque chose leur explose collectivement à la gueule. De fait, chaque empereur n'en appelle jamais un autre à l'aider à restaurer l'ordre sur son territoire; le seul empereur qui soit est celle ou celui qui sait se faire respecter sur ses terres tout en respectant les 8 autres empires; si un empereur en supplie un autre de lui venir en aide, il tombe en disgrâce, et fait comprendre qu'il est trop faible, que sa fin est proche, donc indigne d'intérêt.

 

Cependant, un empereur renversé puis remplacé par un autre fait que le remplaçant, par méfiance, ne reçoit pas automatiquement la courtoisie des 8 empires, surtout si sa médiocrité est comparable à son prédécesseur. Les 8 empires ont une organisation dont le but est de contrôler l'activité d'une rébellion; si le nouveau pouvoir sait à la fois s'affirmer sur son sol avec une certaine mesure, mais aussi se tenir tranquille par rapport aux 8 autres empires, le nouvel empereur ne verra offrir une alliance à l'imperium.

 

En cas de gourmandise de conquête, les 8 empires se soutiendraient pour mater tout danger venant de l'empire qui cherche à en dominer un autre, que ce soit à cause de révolutionnaires arrogants et cupides comme des soutiens revanchards et passéistes d'empereur déposé. Les 8 empires materaient la révolte, puis désigneraient un empereur fantoche doté d'une autonomie, se ferait respecter pas uniquement par force, mais aussi par astuce, probablement par altruisme.

 

Murlar ne ferait que connaitre moquerie et disgrâce s'il demandait une aide militaire à n'importe lequel des 8 empires. Il ne voulait pas non plus se risquer à ce que les 8 empires soutiennent volontairement une rébellion uniquement pour faire taire les pleurnicheries d'un dirigeant couard. Fendelle suggéra aux semi-humanoïdes de conquérir le palais de Murlar, et de domestiquer le peuple humain qui n'aurait pas encore fuit l'île. Et enfin, de s'installer massivement sur l'île.

 

Le chef des semi-humanoïdes comprenait dans l'ensemble ce qu'il y a à faire. Il modulerait ses décisions selon les besoins et les circonstances pour la régénération de Pérachède.

 

La défaite de Murlar n'était pas une surprise, et c'était un collège de coordinateurs qui dirigea l'île (pas question que les semi-humanoïdes détruisent le fonctionnement de l'unification qui est le leur). Les semi-humanoïdes, malgré les nombreuses tares de ce monde, avait refusé la suggestion des aventuriers de partir ailleurs avec eux, tout en les ayant remerciés des égards. Toutefois, les semi-humanoïdes suivirent les conseils des aventuriers pour faire croire que Pérachède était un empire.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche