Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 12:00

Le mystère de la mort hante la peur de l'avenir contre certain.

Plusieurs heures ont passés. Les aventuriers se réveillèrent. Leurs yeux voyaient en noir et blanc. En se levant, les aventuriers voyaient la tristesse : ruines, bateaux en dérives, plantes mortes, cadavres inanimés... L'eau ne bougeait plus, devenant stagnante.

 

Le cataclysme craint avait quand même eu lieu, malgré tous leurs efforts. Sur les bateaux où ils se trouvent, les aventuriers avaient trouvés des clones d'eux-mêmes. C'était en fait leur cadavre.

 

La stupéfaction était supérieur à la déception. Instinctivement, les aventuriers sentaient l'atmosphère empoisonnée et mortelle. Malgré ça, chaque membre du groupe pouvait respirer sans souffrir. Cherchant à comprendre un maximum de choses, les aventuriers mirent plusieurs années à comprendre ce qui passaient. Personne ne vieillissait. Personne n'avait soif ou faim. Une conclusion s'imposait : pratiquement tous ce que les aventuriers voyaient, était la mort.

 

Certains pleuraient de douleurs. D'autres étaient fascinés. Fendelle était convaincue que c'était un rêve qui précède le décès. Un rêve sans souffrance. Un beau rêve, même s'il faisait comprendre que revenir dans le monde réel ne serait plus possible. Il fut étrange que les aventuriers puissent rentrer dans leur monde sans avoir besoin de quoi que ce soit pour rentrer. Même dans leur monde d'origine, tous n'était que ruines.

 

La douleur d'avoir décédé grandissait. Théo connaissait d'un infâme mélange de joie et de rage quand il vit 2 visages connus : celui de son père, et celui de son mentor. Bob hurlait que tout ceci était peut-être une illusion et qu'il fallait essayer de garder pied. Samaya citait une astuce : trouver des incohérence à cet étrange rêve. Peut-être que les aventuriers se réveillerait.

 

Souffrant moralement, Théo criait au groupe qu'il ne savait pas quoi faire. Grunlek avait une idée : pour démasquer les imposteurs, Théo devait demander à se proches pourtant décédés de se souvenir des derniers instants de leurs vies. A la surprise de Théo comme de Shin, Grunlek et Bob (les autres n'ayant jamais connu toute l'histoire sur le passé de Théo), le père de Théo comme son mentor connaissaient les détails exacts de leur mort respective.

 

Ayant été pulvérisé par l'attaque thermonucléaire de Bob quand une nécromancienne se vengeait du manque de coopération du groupe (fin de saison 2), Théo estimait que son mentor, Viktor, était un clone ou une illusion. Il avait alors un test imparable envers son père. Il lui demanda de montrer son ventre. Soupirant, le père de Théo accepta. Il n'y avait aucune traces des blessures critiques qui l'ont achevé.

 

Avec beaucoup de tact, le père de Théo dit à son fils qu'il est en fait décédé, et qu'il ne répondrait à aucun sortilège de résurrection car il passerait sa vie à être hanté de ses responsabilités et de ses erreurs. Il y avait un étonnement chez le père de Théo : "Pourquoi es-tu présent si tôt, alors que tu n'es nullement pressé de mourir ?". Théo ne savait pas quoi répondre.

 

Shin fut à son tour torturé entre la douleur et le soulagement quand il eu une vision de sa famille adoptive et de son village, intact malgré l'attaque qui avait pourtant rasé le village et éradiqué tous le monde. Shin était tiraillé entre y voir de la résurrection, ou une prise de contact avec des décédés de l'au-delà.

 

Chacun son tour dans le groupe, selon qu'un attachement moral existait ou non, et si tel ou tel membre du groupe était très sociable ou très solitaire, si ce n'est quelque part entre les deux, il y avait au moins 2 aventuriers à ne pas craindre l'au-delà : Fendelle, et Mani.

 

Fendelle était fascinée sur la notion de frontière entre la vie et la mort, tandis que Mani était plutôt indifférent. Il pouvait être capable de s'attacher, mais pas au point d'aller jusqu'à risquer une douleur morale.

 

De fait, de par leur sang-froid ou leur détachement des personnes décédées, Fendelle et Mani menaient le groupe. Les aventuriers étaient accompagnés des décédés auxquels ils tenaient beaucoup. Le doute dans les esprits devenaient progressivement, pour beaucoup, une certitude : les décédés sont vivants.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche