Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 12:40

Le Cratère tiendrait son nom du fait d'être un gigantesque volcan sur presque tout un continent aux conflits nombreux; les guerres dévastent bien des paysages, la nature reconquérant difficilement ses droits, tant la vie humaine s'entête à ne pas disparaitre.

 

En fuite de conflits ou d'oppression incessante, un petit village émergea regroupant tous les paysans et les serfs ayant osé quitter leurs seigneurs. Ce dernier n'avait pas de nom, car celà risquerait de faire repérer les villageois rebelles de leur ancienne vie qu'ils ne veulent plus.

 

10 ans de tranquillité ininterrompu permit aux villageois de faire leur agriculture, leur marchandises, se sustentant en allant vendre à certaines villes tout en faisant passer leur produit pour des biens venant de lointain pays.

Les mots ne protègent pas de ce qui peut tuer.

La 11ème année se compliqua. Un empire, pour d'obscures raisons, cherchait conquête. Des villes tombèrent les unes les autres. Le village inconnu était sur la route de la conquête de l'empire.

 

Des fuyards, certains armés, avaient préféré fuir la future oppression, tandis que certains restaient soit pour combattre l'empire, soit pour coexister avec lui.

 

Par le + effrayant des hasards, le village inconnu fut découvert, certains habitants étaient reconnus par leurs anciens voisins ou leurs anciens maitres, et pourtant, la vengeance contre cet empire grandissant primait sur la punition des anciens serfs ayant fui leur devoir. En échange d'une acceptation sur le terrain clandestinement habité (car le village passait pour un village de brigands organisé, non répertorié sur aucune carte), les villageois acceptèrent le contrat suivant : nourriture contre protection.

 

Cette condition ne suffisait pas. Pour garantir que peu de conflits éclatent, villageois et gens en armes se mirent d'accord pour qu'un maire soit élu, et que le village deviennent une cité état. Dans l'urgence, ce fut les gardes qui décidaient de cavaler jusqu'à d'autres villes et villages pas encore conquis par l'empire.

 

Les gardes disséminés avertirent autant de villes, transmirent aux gardes locaux de dispenser autant de leurs forces possibles, et de se rendre à un camp (en réalité, le village inconnu) pour organiser une contre-offensive contre "l'Empire des Charognes" (appelé comme tel, parce que l'empire ennemi privilégiait d'attaquer des cibles faibles afin d'être + puissant plutôt que d'attaquer les forts, et aussi parce que l'empire en question était détesté).

 

Progressivement, un "accueil" se mettait en place :

 

- Des pièges variés étaient posés (épines, fils de fer, explosions, fosse à pointes, dimension du néant...)

- Des archers étaient postés, un cheval pour chaque prêt à aider la fuite

- Des mages étaient placés, chacun ayant des sorts d'attaque, et 1 sort de téléportation pour la fuite

 

Par sécurité psychologique, les armées alliées avaient au moins un doute : et si tous celà ne marchait malgré tous les efforts.

 

Les pièges marchaient, la conquête de l'Empire des Charognes connaissant une halte provisoire. La vengeance de cet affront risquant d'être terrible, l'armée alliée ne s'arrêta pas là, et décida cette fois de passer de la défense à l'attaque avec d'autres armes en + de ce qu'elle a déjà. La 1ère attaque commença à marquer la fin de l'Empire des Charognes; suscitant l'espoir à la fois du côté allié, comme du côté des oppressés. L'envahisseur allait connaitre à son tour le fait d'être envahit.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche