Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 19:01

Survivre requiert parfois des sacrifices.

Quelques années + tard, Kirov connut une nouvelle crise : la disparition de la magie. Celle-ci doit revenir, car sans elle, il y a une dépendance au monde matériel, monde qui n'est pas infini, là où la magie permet de surmonter les problèmes de vie et de confort matériel.

 

Une dernière vague de rébellions tenta à nouveau de saisir Kirov, mais l'empire traita ce problème avec intransigeance.

 

Franz était médusé, ne sachant plus trop que faire. Manaril, impératrice dont les pouvoirs sont égaux et partagés avec ceux de l'empereur, convoqua Pesmerga. Durant la réunion officieuse, une lettre diplomatique fut rédigée et envoyé à l'église de la lumière à Castelblanc.

 

La lettre demanda une dernière fois et gracieusement de l'aide à Castelblanc. Eux avaient la magie, et pas Kirov. La lettre secrète expliqua la situation critique de Kirov. Sans magie, impossible de générer de la matière première afin de ne pas tuer la terre ni d'avoir à piller, de compenser les sécheresses ou le manque de pluie, ou encore de générer de la nourriture si les terres n'en ont pas assez rendus. Sans magie, la dépendance au monde matériel, pas toujours généreux, menace directement Kirov.

 

La lettre restait polie. Elle contenait une menace et une condition radieuse pour que Castelblanc ne la subisse pas. L'étranglement de la précarité obligera officiellement ou officieusement l'Empire de Kirov a basculé en Etat voyou : l'armée agirait en brigand pour piller les pays voisins, épargnant toutefois quiconque a de la magie afin de se servir de leur pouvoir. La lettre suppliait CastelBlanc de trouver une solution avant le vote des crédits spéciaux pour déclarer la guerre aux pays voisins + chanceux. En cas d'échec, peu de monde à Kirov aurait la patience d'attendre que les choses s'améliorent, l'impératrice et l'empereur devant signer l'acte de guerre qu'il désapprouve. Si Castelblanc apporte une solution, les chances de vote du budget quant à une action militaire agressive diminueraient, et ce sera avec joie que plusieurs résignés à la guerre changeront d'avis.

 

La lettre ajoutait pour Castelblanc qu'il y aurait des personnes qui semblent ne pas penser une seule seconde à une amélioration de la situation, soupçonnant des personnes intéressées par une agression militaire. Nostalgique d'une grandeur passée ? Lointains pays s'assurant que Kirov soit exécutant des basses manoeuvres ? Manipulation de la Guilde des Intendants ? Marchands véreux ?

 

Manaril et Franz n'osaient pas lancer une enquête contre l'administration impériale, de peur qu'un assassin ou des espions, qui que ce soit, ne décide à passer à la vitesse supérieure, d'assassiner ou évincer le couple impériale, et faire plonger l'empire de Kirov dans un nouveau chaos qui serait définitif.

 

Il y a avait ainsi une demande gracieuse que ce soit Castelblanc, ou n'importe lequel de leurs alliés, de faire cette enquête officieuse, puis de faire parvenir secrètement les preuve au couple impérial pour mettre en accusation les traitres. La lettre fut conclut en remerciant Castelblanc pour sa considération, puis transmis à CastelBlanc par un espion qui devait faire parvenir secrètement le courrier. Manaril et Franz tenait à ce que l'Empire ne paraisse pas faible de façon visible en quémandant de l'aide.

 

Si les majestés impériales avaient la main sur des preuves irréfutables d'un complot, le couple impériale pourrait les traduire en justice, les arrêter, et pourquoi pas faire exécuter les dangereux individus après avoir obtenus tous les renseignements. Faire exécuter des traitres ramèneraient durablement dans le rang quiconque contemplerait d'aussi odieux projets.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche