Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 23:21

Souffrance et patience.

La demande d'aide diplomatique à Castelblanc étant envoyé, l'Empire était divisé sur l'espoir à porter. Une partie de l'opinion publique espérait beaucoup d'une réponse positive de Castelblanc. Certaines rumeurs accusaient les admirateurs de Castelblanc d'être des taupes dociles oeuvrant pour affaiblir puis rattacher Kirov à Castelblanc, tandis que Kirov y perdrait son indépendance.

 

Contrairement à ce que semblaient souhaiter une partie du publique, des conseillers ainsi que nombre de sénateurs de Kirov, Franz et Manaril préféraient résister encore un temps avant de donner suite à la jalousie répandue dans l'empire contre Castelblanc, puis d'autres villes.

 

Ceux qui voulaient la guerre étaient perçus, au mieux comme manquant d'humilité et de créativité pour solutionner ou endurer les obstacles, mais au pire, les tenants de la guerre passaient pour individus sans scrupules, violents, givrés sur le passé, se vengeant de leurs propres échecs sur n'importe qui.

 

Kirov était déchiré.

 

La réussite diplomatique par une solution (paisible) de crise étaient souhaitée, mais si les déconvenues, perte de magie comme précarité grandissante de Kirov, devenaient insupportables et/ou si les parlementaires votaient pour des crédits exceptionnels en vue d'une conquête militaire, Manaril et Franz donneraient, contraints, l'ordre que les armées partent à des conquêtes jusqu'à ce que tous l'empire puisse vivre au détriment des pays conquis...

 

...Ou jusqu'à ce que les pays, se sentant menacés, oublient provisoirement leurs querelles, fassent temporairement alliance, conquièrent Kirov, puis se partagent les territoires de l'empire de Kirov entre eux, Kirov devenant dans la douleur et l'oubli qu'un minuscule détail historique. Le vainqueur d'une conquête est très souvent peu enclin à la clémence. Devoir choisir entre 2 dictatures (celle que l'on connaissait déjà, ou celle que l'on ne connait pas) doit être évité, il faut une bien meilleure alternative que celà.

 

Castelblanc décida à son tour d'envoyer une lettre officielle par messager. La réponse de Castelblanc ne mentionna pas la menace liée au désespoir; les diplomates de Castelblanc estimaient que ce serait mépriser la détresse de Kirov, mais aussi une indiscrétion, et qu'il fallait arrondir les angles en suggérant une tentative de solution. Et celà consistait à envoyer des émissaires, ainsi que des gens particuliers.

 

Dans les villes de l'Empire, une étrange histoire se répandit : 4 garçons dans le vent faisaient grand bruit autour. Un groupe de 4 messieurs, perçus comme des champions contre la morosité ambiante, apportait un peu de joie dans l'empire stagnant de Kirov. Le pays en avait si peu vu. C'était peut-être eux, les aventuriers, qui sont le mince espoir.

 

C'est dans ces conditions tendues que les Aventuriers doivent intervenir. Après un entretien effectué avec difficulté au Sénat et devant le couple impérial, 4 aventuriers s'engagèrent pour l'empire de Kirov à tout faire pour ramener la magie. Une relative paix ainsi que la possibilité d'une guerre sont en sursis, le 2ème choix étant la pire pour tous le monde, le 1er étant la meilleure à la double condition d'être durable et intéressante pour tous le monde. Les gens qui espéraient une aimable sortie de crise étaient assez peu nombreux.

 

Le lendemain de la rencontre avec les Aventuriers, le couple impérial prit sa journée, déléguant ses pouvoirs au 1er Conseiller Pesmerga.

 

Du haut des murs du palais impérial, depuis un balcon, pendant une seule heure qui en paraissait quatre, le couple impérial regardait l'horizon.

Voir pour reposer l'esprit.

Voir pour reposer l'esprit.

Le sentiment de liberté de l'esprit tient en des choses simples.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche