Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 15:56

Armin ramena à la vie les tests de mérite à la majesté impériale, améliora les contrôles anti-triches puis les passa anonymement avec d'autres prétendants. Au soulagement de la résistance, dont la présence n'est dorénavant requise que de façon officielle dans l'armée impériale, ce fut Armin qui avait gagné. Légitime, stable et aussi intelligent, Armin inspira la confiance à la nouvelle armée qui n'eut définitivement plus aucune envie de renverser le pouvoir, quel qu'il soit, même s'il franchit des mauvais jours. Sous l'égide du nouvel empereur, l'Empire de Kirov connaissait un léger renouveau économique, et de multiples améliorations à la fois en recherche magique technologique, ainsi que dans les aspects sociaux et environnementaux.

 

Afin de ne pas attendre la mort pour qu'un nouvel empereur soit désigné, Armin demanda à ce que les tests pour un nouvel empereur soient annuels, avec possibilité de re-participation des candidats déjà admis, car toute nouvelle participation d'un même candidat participe au score de qui est favoris pour occuper ce poste : ainsi, un candidat-empereur intelligent, mais qui ne s'est présenté qu'une seule fois en 10 ans au test risquera d'être moins bien placé qu'un candidat moins performant intellectuellement ou physiquement, mais qui a été fréquemment, voire toujours présent. La santé entre également en ligne de compte en raison de la durée et de la stabilité du pouvoir, car un empereur trop affaibli ferait trop courir de doutes sur sa durée et ses capacités au pouvoir.

 

Cette nouvelle précaution sera payante, car 5 ans + tard, Armin le Fort fut assassiné. Des rumeurs accusaient des conseillers ou autres traitres d'en être responsable. D'autres rumeurs pensaient que des nostalgiques de l'Empire de Tulius et Maxime étaient coupables de ce meurtre.

La perte de la gloire est un test d'humilité et de patience.

Une impératrice fut désignée : Eva. Durant quelques années de son règne, elle fit mener une enquête sur le meurtre d'Armin. L'enquête dura plusieurs mois. Malheureusement, 5 gardes du corps et 3 conseillers manquaient à l'appel. L'Empire de Kirov ne trouva jamais qui avait commandité et exécuté le meurtre d'Armin ainsi que d'autres personnes. L'entourage d'Eva soupçonnait les 5 gardes du corps et les 3 conseillers qui avaient subitement disparu, mais morts ou vifs, aucun d'entre eux ne fut retrouvé.

 

Eva dû gérer une nouvelle vague de demande d'indépendances demandées de la force par certains, ou diplomatiquement par d'autres. L'empire de Kirov avait à nouveau rétréci, contraignant des coupes budgétaires en conséquences pour devoir tout gérer. Une cité-état florissante avait tendu la main à Kirov : Castelblanc. Indépendante lors de la chute de l'empire de Tulius et Maxime, la Cité-Etat conservait cependant de bons rapports avec Kirov, et proposa ses services de conciliation pour tenter de régler les différents avec la vague d'indépendance.

 

Castelblanc et Kirov coopérèrent pour maintenir l'Empire de Kirov. Un territoire de 3 grandes villes réussit à faire aboutir quand même son indépendance sur des motifs douteux : Kirov volerait de l'argent à ces villes, déplorant des injustices massives. Elles reprochaient également à Kirov d'être "trop ouvert". Kirov accepta avec circonspection afin de ne pas donner l'impression de s'accrocher à une image nostalgique de grandeur. Globalement, Castelblanc et Kirov avaient réussit à contenir le désordre civil.

 

Pour tenter de se remettre des coûts de ces nouvelles indépendances, Kirov dû, pour la 1ère fois de son histoire, emprunter de l'argent. Castleblanc mobilisa son influence pour obtenir une aide provisoire à la reconstruction générale de sa société. La cité-état exerça son influence sur la Confédération de Protection des Indépendances. Seul un quart des pays du traité acceptèrent de concéder des aides et des investissements dans Kirov.

 

C'était d'ailleurs dans leur meilleur intérêt : si Kirov s'enfonce encore, la pauvreté risquerait de faire émerger des villes de bandits n'ayant plus que le vol et le meurtre pour vivre. De justesse, Kirov pu se remettre, et réussit à rembourser ses dettes avec difficulté. La rentabilité de Kirov tenait qu'à quelques fils, et aucune erreur de gestion ne serait pardonnée.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Aventures
commenter cet article

commentaires

Angeline 22/05/2017 22:52

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo). merci

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche