Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 17:45

Cet été, après cette semaine de vacance qui m'a beaucoup plu, j'ai découvert aujourd'hui cependant, qu'il existait 1 autre homme.

Il avait une vraie confiance en l'avenir comme lui-même et il rayonnait. A y regarder de + près, il avait une ressemblance étonnante avec moi-même. En fait, il est moi en quelque sorte, du moins pour l'apparence.

Mais dans le fond, il était quelqu'un d'autre. Je veux devenir lui, mais lui ne doit pas devenir moi. Je suis trop sombre et habité par la tristesse.

Ce n'est pas un frère jumeau, c'est un autre moi-même. Je le toucherais pour devenir lui. Il est ma nouvelle vie, mon nouvel avenir, mon nouveau départ. Là où j'étais en vacances, mon nouveau moi bienveillant et confiant était bien. J'ai ressenti ce qu'il était. C'était agréable, et nourris d'une grande sensation de liberté.

Ici, en septembre, j'ai alors découvert qu'un autre existait depuis l'âge de mes 6 ans. Il encombre ma vie, il n'est que déchéance, il ne m'a jamais aidé, il m'a toujours fait prendre de mauvaises décisions, il a toujours été complaisant à me mettre dans la détresse. Je suis cet ancien moi, et cet ancien moi est moi. Je ne veux plus de lui, il m'a tellement détruit. C'est lui, mon ancienne vie, celle qui n'aboutit jamais. Il n'a rien pour réussir, ni pour vivre. Il aime trop voir passer le temps pour oser y laisser une empreinte.

Je le déteste, je ne l'ai jamais aimé. Je suis resté avec lui, parce qu'il n'y avait pas un autre moi qui sache pourfendre les obstacles. Sa mauvaise compagnie n'a jamais été d'aucun secours. Si je pouvais, je te tuerais. Et si je ne peux te tuer, alors par Chronos, je remonterai le temps pour avorter ta funeste existence qui n'a fait que détruire la mienne sans rien apporter.

Les rares fois où ton impact ne se faisait pas sentir, ce n'est jamais parce que j'étais heureux, mais parce que j'oubliais que j'étais triste à cause de toi. Une fois, dans mes rêves, j'ai rêvé que je te tapais, que je t'étranglais, que je te tuais. Ta mort aurait été une libération et un vrai changement afin de ne plus être ce que tu es.

Mon autre moi aime les multiples plaisirs de vivre. Il osait côtoyer du monde, n'osant pas toujours adresser la parole, parce que mon ancien essayait beaucoup de tout gâcher. Sans lui, mon nouveau moi ferait de grandes choses. Il aime le soleil, il aime la vie. Même les gens les - recommendables ne lui font pas peur. Ma nouvelle vie veut naitre. Ce serait bien la 1ère naissance que je verrai comme heureuse.

Ma nouvelle vie est là, il me manque plus que de la rejoindre. Je m'impatiente d'être prêt. Je t'aime beaucoup, nouvelle vie. Tu es ce que j'aurai dû être depuis longtemps. Ma nouvelle vie veut découvrir et faire de nombreuses choses. Ma nouvelle vie veut le contact avec la vie, le monde réel, et faire tellement de choses.

Il n'y a en effet pas de triplé, mais ma nouvelle vie, je veux la vivre et mourir avec. J'en ai marre qu'on me bloque. Je veux savoir où est-ce que je me trouve.

L'homme nouveau que je veux être, il est là. Je ne veux plus habiter dans un trou perdu sans avenir, et idéalement, je ne voudrai ne plus jamais, au grand jamais, y revenir. Qui m'aime vraiment me suive (oui, j'ai plagié un roi), ou reste ou il se trouve. Je n'ai que faire des relations de servilité sans récompenses ni gratification sérieuse et mesurée.

Je te veux, nouveau moi-même. Je veux devenir toi, tous le temps, pour toujours. Que ton courage, ta bienveillance, ta confiance, et tes moyens d'être, agir et exister. Un jour, et je ne veux pas que l'on me fasse mentir, je fusionnerai avec toi. Viens me réconcilier avec la vie, j'y tiens.

Partager cet article

Repost 0
Published by regard-existence - dans Observation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de regard-existence
  • Le blog de regard-existence
  • : Dans ce blog, je tenterai d'exprimer ce qui a attiré mon attention et aussi ce qui m'interpelle ou que j'estime necéssaire. Je témoignerai de tel ou telle expérience ou pensée, et même de ce qui m'amuse aussi.
  • Contact

Recherche